ma terre s'approvisionne à Ventabren

08/10/2015 - Nouvelle de campagne : Un matin avec Joël

Joël et son équipe
Joël et son équipe

"chaque jeudi matin, je vais à la rencontre d’un producteur sur son exploitation, pour un temps d’échanges et de partage sur tout et sur rien, sur les saisons, le boulot , la vie, hors du rythme quotidien des commandes et des livraisons. Et j’en rapporte des photos, et un petit bout de texte, et que j’ai plaisir à partager avec vous, et qui enrichit chaque semaine, l’histoire que nous écrivons ensemble, entre les champs et votre table"


Joël cultive la terre qui l'a vu grandir


Sous son hangar, debout, tranquille et souriant, Joël trie les oignons qui se sont vus pousser des «cheveux » de racines depuis leur récolte aoûtienne. Les racines sont coupées, les oignons abimés sont écartés. « Ceux qui ont une petite pousse verte seront repiqués pour faire des cébettes », m’explique Joël.
Un ouvrier ramène les bouquets de menthe, persil, coriandre, ciboulette, verveine, encore couverts de rosée. Quelques tomates, aubergines et peu de courgettes récoltées.
Joël retire ses bottes pour préparer le café à ses ouvriers.
Joël sait rédiger le Bon de livraison sur son ordinateur, répondre au téléphone, donner ses instructions, et boire son café, en même temps.
Les cagettes sont toutes, étiquetées, puis chargées dans le fourgon, Joël peut partir livrer la commande.
Arrivé à l’atelier de (logo de ma terre), de l’autre côté de la barrière en bois, le cheval blanc. C’est la pause à l’atelier de (logo de ma terre). On attendait les produits qui manquaient. Joël se fait offrir un verre de jus maison carotte-pommes.
De retour sur ses terres, « On va faire une photo avec toute l’équipe, comme ça tes clients verront qu’ils permettent de créer des emplois ! », me propose Joël. Et les ouvriers se rassemblent autour du chien et posent fièrement devant l’objectif, en me faisant promettre de leur faire passer la photo.
Les raies de salades de différentes couleurs, chou Kale, chou vert dessinent le paysage au loin. Les navets et les épinards pointent leur nez sur la terre préparée.
Les pommes de terre sont entreposés dans un local éco-construit en bois, qui leur est réservé. Les grosses citrouilles, à l’abri sous la serre en verre, à côté des jeunes plants.
Grand champs de poireaux. Une haie d’arbres fruitiers de vieilles variétés pour attirer les oiseaux.
Les abeilles butinent les dernières fleurs des courgettes, et les papillons blancs, les fleurs de moutarde.
Cachés par une haie d’arbres, les tunnels se succèdent :
Quelle est cette riche végétation qui recouvre le sol ? Joël soulève le feuillage, gratte légèrement le sol et me montre, triomphant, les grosses patates douces roses ! Certaines sont déjà bien entamées par les campagnols… Mais que font les chats ?!?!!
Là, les plants de fraises à récolter au printemps prochain.
Ici, une véritable forêt vierge… de tomates en fin de production.
Dans ce tunnel, tout est prêt, goutte à goutte installé, pour le repiquage prochain des blettes et épinards.

Sandrine avec Joël Seimandi, le 8 octobre 2015