Actualités ma terre Paniers bio Aix et Marseille

07/06/2008 - La fête de (logo de ma terre) : 1ère édition

Avec l'accord de l'expéditeur
Avec l'accord de l'expéditeur

Fête du samedi 7 juin 2008

Comme promis, sous le soleil et les étoiles


On n'a pas vu les enfants de l'après-midi, jouant dans le chateau gonflable que nous avait prété pour l'occasion Aurélia de la Ludothèque "LUDORELIA" à Aix en Provence.

Nous nous sommes régalé des petits plats que chacun avait préparé, et des fruits, fromages et autres pains...que les producteurs avaient apportés.

Les producteurs se sont présentés :

Michel Seimandi a salué la progression de l'activité , et la qualité humaine et professionnelle de l'équipe de (logo de ma terre).

Jean-Christophe Ribéro s'est souvenu losqu'il y a quatre ans, Sandrine l'aidait à ramasser les tomates et à cueillir les figues sur l'arbre avec lui, pour l'approvisionnement des paniers.

Richard Vian a trouvé les mots (texte intégral dans sa page du site) pour rappeler aux consommacteurs que s'alimenter pouvait être un dialogue des coeurs: Redonner à l'agriculteur le goût de cultiver son jardin, et redonner une santé aux gens qui s'en régalent, sans passer par les chambres froides...

Florent Pascal a exprimé sa confiance renforcée dans son travail et la possibilité de faire des projets sur l'avenir, grâce à l'asurance d'écouler sa marchandise dans les paniers de (logo de ma terre). Il a aussi remercié (logo de ma terre)d'avoir accepté de lui acheter ses pommes de terre l'année où elles étaient un peu piquées (aucun grossiste n'en aurait voulu), pour en faire profiter, à moitié prix, les clients éclairés qui ont pu s'en régaler, avec un peu de travail à l'économe.

Fernand Giordano nous a raconté comment (logo de ma terre), en lui assurant une issue certaine dans les paniers, lui permet de se consacrer d'avantage à sa production et à ses méticuleuses et longues récoltes de pois, et de framboises...

Christine et Francis Chaix ont exprimé leur satisfaction de pouvoir compter sur un débouché complémentaire à leur vente à la ferme, pour écouler leurs productions de fruits, les pêches particulièrement, qui ne peuvent attendre...

Sans compter les échanges sympatiques, sur fond du jazz du groupe de musiciens de Philippe D'Ercole (producteur de nos courges bio, à ses heures).


Puis des penseurs et décideurs ont apporté leur éclairage sur l'agriculture et le développement durable :

Jean-Pierre BERLAND, ex-chercheur à l'INRA et cerveau éclairé, a rebondi sur l'exposition sur les OGM, montée par la Cité des Sciences de Paris La Villette, et que nous avions reconstitués dans nos locaux avec panneaux et vidéo-projection, pour que ces rencontres soient aussi l'occasion d'échanger des informations et des réflexions.Pour lui, le constat est sans appel : le paysan qui cultivait la Vie, est devenu un exploitant qui nourrit les multinationales de la chimie, stérilise les campagnes et altère la santé des hommes : 80% de la production de tomates française est préparée hors sol et nourrie à la perfusion d'engrais par exemple. Et les OGM ne sont que le prolongement logique et tragique de cette dérive industrielle et mortifère de l'agriculture.

Jacques Olivier, Elu vert au Conseil Régional, nous a fait part des actions en faveur de l'agriculture biologique et tout particulièrement le remboursement de la licence bio des agriculteurs sur la région PACA.

Lionel Martin, au département agriculture de la Communauté du Pays d'Aix, nous a informé de la politique en direction de l'installation des nouvelles exploitations agricoles en général, pour aider à trouver des terres à cultiver. Joël Seimandi, qui nous annoncait sa décision de convertir son exploitation en agriculture biologique (BRAVO!!), a trouvé ici un bon interlocuteur pour sa recherche de nouvelles terres à cultiver.(logo de ma terre) attends de pieds fermes ses premières productions bio.


Les Consommacteurs enfin, ont exprimé comment ils vivaient ce rendez-vous hebdomadaire avec leur panier : premier face à face tendu avec un choux-rave, délectation débridée avec une Mara des bois juvénile ou une Reinette d'age mûr, anecdotes culinaires croustillantes, plaisir, surprises et liberté de ces rencontres sans abonnement : jusqu'à la conclusion de l'un d'entre eux : "Elle ne savait que c'était impossible, alors elle l'a fait..."

Ils ont également témoigné leur attachement à ce lien consommacteur-producteur qui a fait dire à Richard Vian : " grâce à vous, ma petite ferme dans les Alpilles devient votre jardin familial".

Après quelques danses endiablées au son de l'excellent orchestre "PHILIPPE DERCOLE BAND" (06 72 70 96 81), agriculteurs, clients et l'équipe de (logo de ma terre), à minuit s'en sont allés...après un coup de main rapide et efficace de rangement collectif.

Chacun a pu repartir avec sa petite bouteille de rosé "Cuvée du 7 juin 2008 " offert par Le "DOMAINE PINCHINAT", et l'équipe (logo de ma terre) , Sandrine, Sophie, Pierre, Magali, Laurie, Ludovic, Carine, Véronique, Benoit, avec un moral gonflé à bloc.

Merci à tous !