paniers legumes bio presse

mars 2012 - L'APERCU - le journal de la fonderie

MA TERRE

Depuis 2044, Ma terre propose des produits issus d'exploitations locales
Depuis 2044, Ma terre propose des produits issus d'exploitations locales

Des produits Bio dans les cantines et les restos universitaires de la région. L'énergique Sandrine Catoire nous en parle.


près de 1 200 paniers bio livrés par semaine sur 200 points de diffusion sur Aix et ses alentours.Grâce à son travail d'écoute et de concertation avec les 35 producteurs qui l'accompagnent dans cette entreprise, elle oeuvre au vrai développement durable. On le rappelle, acter bio/écolo, c'est consommer des produits locaux et de saison afin d'éviter les km de transports, polluants et chers en carburants.
Cela ne s'arrête pas là pour Sandrine Catoire qui ne pense qu'à l'intérêt commun, au mieux vivre ensemble.

Aujourd'hui, après des mois de dossiers, de discussions et rencontres avec les élus, les producteurs et les responsables des cantines, près de 60 % des produits servis dans les cantines de Trets sont bios depuis plus d'un an !!!Le prix du repas a même diminué. En 2011, c'est le CROUS, le lycée Cézanne et les restaurants universitaires d'Aix qui lui demandent de mettre en place la livraison de ses produits. Mais, les choses ne sont pas simples et restent fragiles quant aux changements de fonctionnement et des mentalités.

Rencontres-tu des difficultés ?


Les contraintes administratives sont très lourdes, je tire mon chapeau aux administrations qui me sollicitent. Les exigences que s'imposent (logo de ma terre) compliquent le travail des chefs de cuisine qui ont l'habitude d'avoir de tout, toute l'année.

Comment imagines-tu continuer à développer ces actions ?

Il nous faut fiabiliser l'approvisionnement pour que les structures qui nous ont fait confiance soient renforcées dans leur choix. Je vais aussi à la rencontre des étudiants : ils ont un rôle à jouer depuis qu'ils peuvent choisir parmi l'offre du repas, chaque jour :
un fruit et une crudité Bio et Local.

Camille Victor-Pujebet