paniers legumes bio presse

17 avril 2013 - AIX CITY LOCAL NEWS

Ma Terre s'enracine à Aix

Solène et Sandrine proposent à leurs clients les produits bio et locaux d’une cinquantaine de producteurs. J. G.
Solène et Sandrine proposent à leurs clients les produits bio et locaux d’une cinquantaine de producteurs. J. G.

La société aixoise de livraison de paniers de fruits et légumes Bio, (logo de ma terre), ouvre une épicerie près du stade Carcassonne.



À l’intérieur, des fruits et légumes bien sûr. Mais aussi, des œufs, des fromages, des ravioles, du tofu, des huiles essentielles ou des cosmétiques. Tous ont un point commun, “c’est simple, tout ce qui est ici est Bio et local” explique Sandrine Catoire la fondatrice et cogérante avec son frère de l’entreprise (logo de ma terre). “Au total je travaille avec une cinquantaine de producteurs du Sud-Est. Je les connais tous, l’humain reste au cœur de notre projet, c’est primordial.”

Une entreprise viable économiquement

Tout a commencé en 2004, Sandrine démarche elle-même les producteurs, achète ses produits, confectionne les paniers chez elle et les distribue à ses premiers clients. “Au début, les gens étaient frileux à se faire livrer sur leur lieu de travail, ils se cachaient un peu, le Bio à l’époque n’était pas aussi répandu.” Puis les produits Bio ont connu le parcours et le succès que chacun sait. Et c’est sur ce terrain fertile que l’entreprise (logo de ma terre)a grandi. Aujourd’hui, Sandrine emploie neuf personnes payées au même salaire et “qui partagent la même philosophie.” L’une de nos fiertés est d’être parvenue à faire une entreprise viable économiquement. Avec toutes les règles et les contraintes de l’économie actuelle.”

À travers ses paniers,(logo de ma terre) souhaite promouvoir des comportements qui s’appuient “sur des bases de bien-être et de développement durable et qui rendent sa dignité à l’Homme”.

1 200 paniers distribués

Depuis 2009 et après une progression constante (aujourd’hui 1 200 paniers sont distribués chaque semaine), la petite société aixoise observe une chute du nombre de ses clients. “La faute à la crise, analyse Sandrine, mais aussi aux professionnels du profit et de la communication qui ont su se placer sur le marché du Bio et attirer une part des consommateurs de produits Bio”. Ce qui pour la fondatrice, est regrettable car le projet ne se limite pas à l’achat Bio mais souhaite “rendre les gens acteurs de leur environnement et les inciter à prendre conscience que c’est aujourd’hui que l’on construit demain.”

Épicerie (logo de ma terre), 4 rue Pierre-de-Coubertin, près du stade Carcassonne. Ouverte du lundi au samedi de 9 heures à 20 heures.

par Julien Ginoux